Couverture Ici, Ensemble et maintenant

Toto et Jibi vivent au cœur d’une jolie vallée qui, au printemps, sent bon le lilas. Leur vie est joyeusement rythmée par le potager, les gâteaux aux carottes entre voisin.e.s et les mélodies du violon. Un beau matin, des étrangers frappent à la porte et remettent à Toto et Jibi une lettre d’expulsion. Ils sont sommés de quitter leur chaleureuse tanière et ce lieu de vie qui leur est chair pour laisser la place à de nouveaux bâtiments, à de nouveaux habitants. Pas de discussions possibles ! Seule « consolation », une adresse de relogement. Commence alors pour eux une dangereuse vie d’exil et la quête d’un nouveau « chez soi ».

Photo album Ici, ensemble et maintenant.

Après avoir traversé une mer houleuse sur un radeau de fortune, ils parcourent des villes sombres, peuplées d’humains inhospitaliers et dotés de coutumes étranges. Ils découvrent notamment qu’en ces lieux, on ne cultive pas sa propre nourriture et que celle-ci s’achète au supermarché ! Mais comment se procurer cette monnaie d’échange ? Quant au relogement promis, celui-ci affiche « bienvenue chez vous », mais aussi « complet » et ne ressemble en rien à leur vallée de lilas. Hibou, panda, éléphant, ourse, girafe, rhinocéros, chauve-souris sont parqués dans de minuscules cages-appartements.

photo Album Ici, Ensemble et maintenant

À fleur de caniveau, épuisés par la fatigue, affaiblis par la faim, les deux camarades se font approcher par un homme qui, feignant de les aider, les piège dans une maison-prison où d’autres animaux captifs attendent d’être vendus. Le violon de Jibi se met alors à chanter de tristes mélodies hantées par les mots « braconnage », « commerce illégal ». Pigeon et violon s’allient alors pour offrir aux condamnés les clefs de la liberté.

Photo Album Ici, ensemble et maintenant

L’album se termine sur une partition lumineuse où cette communauté, ici et maintenant, est libre de composer un habitat qui lui ressemble et où il fait bon vivre ensemble.

L’album de Soyung Lee « Ici, ensemble et maintenant » soulève le problème des expulsions liées aux projets de développements immobiliers. Il nous fait réfléchir également aux problèmes du déracinement, de l’exil, de la maltraitance, de la captivité, du partage de l’habitat. Il aborde les thèmes du courage, de l’amitié et de la solidarité dans l’épreuve. Les dessins particulièrement émouvants font tout autant sentir le drame de la situation des délogés, que la joie et la force qui surgit de la solidarité.

Photo Album Ici,ensemble et maintenant

Quelques pistes de réflexions pour un atelier philo

Plusieurs thèmes cohabitent dans l’album « Ici, ensemble et maintenant » de Soyung Lee. En fonction du thème sélectionné les pistes de questionnement peuvent être les suivantes :

Comment s’orienter quand on a perdu son foyer ? Vers qui, vers quoi se tourner ?

Jibi emporte son violon avec lui lors de son exil, quel objet vital emporterais-tu dans ta valise si tu étais obligé.e de quitter ton lieu de vie ?

Qu’est ce qui fait la différence entre un « chez vous » et un « chez nous » ?

Qui habite la maison-terre ?

Est-on libre de décider de la composition de notre maison, de notre monde ?

Le bonheur dépend-il de nous ?

C’est quoi la liberté ?

Peut-on décider pour les autres ?

Est-ce important de participer à la composition de la vie en commun ?

La solidarité et l’amitié sont-elles des forces pour affronter les épreuves de la vie ?

La terre est-elle une maison à partager ? Est-ce juste que certains se l’approprient ?

Les humains sont-ils supérieurs aux animaux ?

Les animaux ont-ils des droits ? Quels sont-ils ?

Les animaux sont-ils des êtres sensibles ?

Ont-ils droit au bonheur ? Ce bonheur est-il différent du nôtre ?

SOYUNG LEE. Ici, Ensemble et maintenant, Paris : éditions Thierry Magnier, 2021

Dès 6 ans.

Intéressé.e ? Infos et disponibilité