La demeure du ciel photo couverture

Demain, c’est l’anniversaire de la grand-mère de Sofia. La petite fille s’interroge : faut-il fêter sa Mamie qui n’est plus là ? Ses parents lui ont dit qu’elle était « partie au ciel ». Oui, mais cela l’empêche-t-elle d’être présente pour sa fête d’anniversaire ? Pourquoi ne célébrerait-on pas les disparu.e.s, celles et ceux qui sont « partis au ciel » ? Mais que signifie « partir au ciel » ? Est-ce définitif ? Pour toujours ? Est-ce que Sofia retrouvera sa mamie un jour ? N’y a-t-il pas d’autres façons d’être présent.e.s aux côtés des absent.e.s ?

La demeure du ciel photo 1

Insatisfaite par la réaction de ses parents, Sofia embarque à bord du fauteuil où sa mamie faisait la sieste et entreprend un fabuleux voyage onirique. Guidée par le doux vent parfumé de la couverture de l’Ancienne, elle retrouve sa grand-mère et son grand-père au cœur d’une petite chaumière faite de murs d’étoiles. Dans ce lieu perché au sommet d’une colline de nuages, seront transmis à Sofia les secrets de fabrication du gâteau aux poires et de la citronnade, ingrédients essentiels pour une fête d’anniversaire réussie ! Elle y apprendra aussi, pourquoi dans sa famille, il est important de célébrer les absent.es.

« Dans notre famille, nous donnons à manger et versons à boire, même à ceux que nous ne pouvons plus voir. Ce qui compte, ce n’est pas ce qu’il y avait avant, mais ce qui reste après eux. Et moi, je veux que mon anniversaire reste une grande fête pour ceux que j’aime, même si je n’y suis pas. Tu veux faire ça pour moi ? »

La demeure du ciel

Au sortir de ce rêve, Sofia sera animée par la belle énergie de Mamie et activée par la promesse qu’elle lui a faite d’honorer le jour qui l’a vue naître. Son ardeur au fourneau convaincra alors ses parents de l’aider à organiser cette grande fête en l’honneur de la défunte et à perpétuer son art à maintenir vivant l’étoffe des liens entre les gens.

La demeure du ciel de Laura Nsafou et Olga Guillaud est un bel ouvrage pour aborder en douceur avec les plus petits et les plus grands le délicat sujet de la mort et du deuil. L’univers chaud et lumineux de ce tendre récit a pouvoir à réconforter le cœur en chagrin et à accompagner les épreuves liées au décès d’un proche. À travers le lien très fort qui uni Sofia à sa grand-mère, notre imagination est mise au travail quant aux petits rituels à confectionner pour garder les absents présents dans la vie du cœur. L’histoire rend aussi visible les cadeaux que font parfois les morts aux vivants pour se rappeler à eux, leur donner la force de continuer à vivre sans leur présence physique, ou encore leur transmettre ce qui leur tenait à cœur : une jolie robe, une manière d’attacher un foulard, réunir des proches et partager ensemble de précieux moments.

La demeure du ciel

Quelques pistes de réflexions pour un atelier philo

Un temps de partage et de goûter philosophique (une délicieuse recette du gâteau aux poires et de la limonade est disponible en fin d’ouvrage !) pourrait naître de la lecture de cet album. En voici quelques ingrédients :

Que pensez-vous de la mort ?

Dans ce livre, le sujet de la mort est abordé avec beaucoup de couleurs, pourquoi la mort est-elle très souvent représentée de manière sombre ?

Où va-t-on après la mort ? Que devient-on ? Y a-t-il quelque chose après la mort ?

Peut-on savoir ce qu’il y a après la mort ?

Quand quelqu’un.e meurt, c’est la fin de quelque chose, mais est-ce que tout est fini ?

Qu’est-ce qui demeure et ne meurt pas ?

Pourquoi fête-t-on les morts ?

À quoi servent les rituels ?

La mort fait-elle peur ?

La mort est-elle triste ?

Pourquoi la mort existe ? Serait-ce mieux d’être immortel ?

Que transmet la grand-mère à sa petite fille ? Les héritages sont-ils seulement matériels ?

Questions sur les rêves :

Les rêves sont-ils réels ?

Pourquoi les morts nous apparaissent-ils en rêve ?

La petite Sofia a-t-elle réellement rencontré sa grand-mère en rêve ?

LAURA NSAFOU & OLGA GUILLAUDLa demeure du ciel, Paris : Cambourakis, 2021.

Intéressé.e ? Infos et disponibilité